lecture, une page de côté

Une Page de Côté – Mars 2020

Une page de côté : pour un livre, je vous en recommande un autre auquel j’ai pensé durant ma lecture. Retrouvez cette série tous les jeudis sur mon compte Instagram.

Brocéliande (Le Pas de Merlin) // La Reine Celte

J’adore les Celtes – voici deux séries merveilleuses sur le sujet : Le Pas de Merlin de Jean-Louis Fetjaine, et La Reine Celte de Manda Scott (trad. Valérie Rosier)⁣

Deux séries qui explorent deux personnages de légende : Merlin et Boudicca, dans une veine onirique appuyée sur un sérieux travail de recherches historiques. Si vous aimez la magie, les complots et les tragédies, vous allez adorer !⁣

Le Pas de Merlin est bien sûr un peu plus axé dans le genre de la fantasy, nous montrant un monde où la magie existe et ne fait que devenir inaccessible aux simples humains, tandis que La Reine Celte explore un univers plutôt fantastique, où les rêves sont considérés comme les messages des dieux, mais où les humains n’ont rien d’autre que leurs armes pour se battre ; mais il y a dans les deux une force d’imaginaire qui s’accorde parfaitement bien avec le peuple des druides.⁣

Point intéressant sur La Reine Celte : il présente une vision intéressante de la façon dont un peuple ancien pouvait considérer la sexualité, avec des personnages et des relations diversifiés. Quant au Pas de Merlin, vous pouvez le lire dans le cadre du Printemps de l’Imaginaire francophone, si vous voulez soutenir la fantasy francophone !

La Pourpre du guerrier // La Reine des Amazones

Restons un peu dans le monde antique avec La Reine des Amazones de Pierre Grimbert, et La Pourpre du guerrier de Rosemary Sutcliff (tr. Jean Lacroix). Deux récits initiatiques où les héros vont devoir se battre (au propre comme au figuré) pour gagner la reconnaissance de leurs pairs – mais surtout pour survivre dans un monde sans pitié.

Suivez les aventures d’Odrée, arrachée à l’esclavage pour se retrouver plongée dans une lutte impitoyable face aux farouches amazones qui se cherchent une nouvelle reine ; ou celles de Drem, jeune guerrier avec un seul bras valide qui se prépare à affronter l’épreuve de son premier combat face aux loups. L’un comme l’autre vous toucheront et vous donneront de belles leçons de courage et d’ingéniosité.

Deux livres plutôt jeunesse, à découvrir dès 10 ans, mais qui se relisent avec délectation même à l’âge adulte.

La Saison des loups // L’Injure au soleil

Si vous saturez des discussions sur la pandémie et le confinement, passez votre chemin – sinon, parlons de L’injure au soleil de Joyce Rockwood (trad R-M Vassallo), et de La Saison des loups de Bernard Clavel.⁣

Deux récits terribles sur les ravages que peuvent causer la maladie et la guerre sur des vies tout ce qu’il y a de plus normal – mais à des époques bien différentes de la nôtre.⁣

Colombe-de-pluie est une jeune Cherokee, qui voit peser sur sa jeunesse de sombres présages annonciateurs d’un « feu invisible » qui n’épargnera pas sa tribu ; Mathieu, lui, doit affronter l’hiver et la terrible peste lorsqu’il est désigné fossoyeur aux loges où les pestiférés sont isolés.⁣

L’injure au soleil peut se découvrir dès 12 ans, La Saison des loups est plutôt destiné à un public adulte ; mais l’un comme l’autre sont des ouvrages qui marquent, bruts et bourrés d’émotion, de tristesse, d’angoisse et de peur… mais aussi de beauté et d’espoir.⁣

On ne sort pas indemne de ces lectures en temps normal, encore moins en ce moment ; mais après tout, les livres ne sont pas faits pour nous laisser de marbre…⁣⁣

Rouille // Confessions d’un automate mangeur d’opium

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez déjà pu lire mon avis sur les Confessions d’un Automate mangeur d’opium de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit – eh bien, je viens de finir Rouille de Floriane Soulas, qui fait une parfaite page de côté !⁣ ⁣
Découvrez un Paris différent – un Paris steampunk, qui vous dévoile ses beaux quartiers, mais surtout ses sinistres bas-fonds, dans deux enquêtes haletantes qui vous mèneront au coeur de l’horreur.⁣

Deux héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux : Violante (au nom si bien trouvé), prostituée, et Margaret, actrice, qui vont l’une comme l’autre mener l’enquête sur la mort d’une amie proche – et devoir par là même se frotter à la drogue, à la folie et à ce qui se cache sous la patine dorée du beau monde et de ses progrès scientifiques.⁣

Si vous aimez les enquêtes mouvementées, dans un style plutôt classique du genre, lisez Les Confessions d’un automate mangeur d’opium. Si vous préférez un univers plus dur, des personnages plus crus et une intrigue peut-être un peu plus sanglante, alors Rouille aura votre préférence. ⁣

Et si vous aimez le steampunk et que vous ne les connaissez pas encore… lisez les deux, sans hésiter ! En plus, ils rentrent tous les deux également dans le défi Printemps de l’Imaginaire francophone.

Floriane Soulas aurait dû être l’autrice à l’honneur des Imaginales 2020… Le festival a été annulé, mais heureusement nous pouvons toujours dévorer toute leur sélection !

Rendez-vous le mois prochain pour le récapitulatif des Pages de Côté du mois d’avril ; et si ces recommandations vous ont inspirées ou si vous avez envie d’en discuter, on se retrouve dans les commentaires !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code