histoire, lecture

6 livres pour en apprendre plus sur les Vikings

Ah, les Vikings : ce peuple effrayant, fascinant… Et surtout, qu’on connaît si mal, au fond ! Terrifiants barbares assoiffés de sang, ou marchands avisés et cosmopolites ? Fieffés païens qui pratiquaient les sacrifices et la traite des humains ? Pionniers de l’égalité, où les femmes pouvaient mettre les hommes à la porte et les mener à la bataille ? Et surtout, la question qui vous brûle sans doute les lèvres : casques à cornes, oui ou non ?

Voici une petite liste de lecture de six ouvrages ; que vous ne connaissiez rien aux Vikings, que vous en sachiez un peu ou déjà beaucoup, je suis sûre que vous y trouverez votre bonheur !

Les Vikings, vérités et légendes – Jean Renaud

On commence avec un ouvrage d’historien, pour bien poser les bases ! Informatif, scientifiquement pointu, vous pouvez faire confiance à la rigueur de son auteur. En même temps, il reste très agréable à lire ; son organisation sous forme de questions permet de se consacrer à des points précis et d’abattre un cliché après l’autre. C’est à mon sens une excellente introduction quand on ne connaît pas beaucoup la période en-dehors de ce que nous raconte la pop-culture – et même les connaisseurs pourront peut-être y apprendre des choses…

L’Edda – Snorri Sturluson (trad. François-Xavier Dillmann)

L’Edda, c’est un peu la fondation de tout ce qu’on sait des croyances des Hommes du Nord. C’est loin d’être notre source la plus ancienne bien sûr, mais c’est l’une des plus complètes et intelligibles qui soit arrivée jusqu’à nous. Ensemble de légendes retraçant les hauts faits des dieux, manuel de poésie scaldique, recueil des mythes fondateurs (dont le fameux Ragnarök ou Crépuscule des dieux)… l’Edda, c’est tout ça, et bien plus encore. A découvrir et à savourer.

Sagas légendaires islandaises – trad. Régis Boyer et Jean Renaud

Deux pointures françaises de la recherche sur la Scandinavie médiévale s’unissent pour cette superbe collection de sagas islandaises, très complète. Des récits plus variés que ceux de l’Edda, parfois plus vivants ou plus amusants, mais tout aussi légendaires. Bon, c’est quand même un sacré pavé un peu intimidant ; n’hésitez pas à le lire en plusieurs fois pour ne pas risquer l’indigestion.

La Saga des Fiers-à-bras – Halldór Laxness (trad. Régis Boyer)

Maintenant passons à quelque chose de plus moderne – mais pas trop quand même, avec cette parodie de saga écrite au début du XXe siècle par le célèbre auteur et prix Nobel Islandais. Un conte sarcastique et railleur qui fait perdre de leur superbe à tous les héros de sagas et gestes médiévales… Mais, en lisant entre les lignes, vous y trouverez aussi non seulement des exemples intéressants d’us et coutumes de l’époque, mais surtout une critique bienvenue de la vénération pour les tueries et la violence.

Les Mangeurs de morts – Michael Crichton

On passe aux romans à proprement parler ! Et le premier de cette liste est peut-être moins connu que le film qu’il a inspiré, Le Treizième guerrier. Il s’agit d’un excellent pastiche : le narrateur en est Ibn Fadlan, diplomate venu de la cour de Bagdad (cette partie-là est véridique), qui découvre une troupe de combattants devant faire face à une menace dont il ne savent pas s’il s’agit d’un démon… C’est aussi une réécriture de Beowulf, un texte dont l’origine anglo-saxonne ou scandinave est disputée. En tout cas, une histoire bien menée, intéressante, et qui développe de manière originale mais bien documentée cette époque.

Le Viking qui voulait épouser la fille de soie – Katarina Mazetti (trad. Lena Grumbach)

Voilà un roman historique plus classique dans sa forme, également solidement documenté et au style narratif magnifique, très poétique. Une épopée qui tisse toute l’époque en couleurs chatoyantes et se démarque des clichés auxquels on peut être habitués par la diversité de ses personnages, venus d’horizons lointains et qui voient leurs cultures, leurs désirs et leurs besoins s’entremêler de manière parfois étonnante, mais toujours prenante. Une bonne manière d’en apprendre plus sur tout ce que les Normands pouvaient avoir de cosmopolite.

J’espère que cette petite liste pourra vous être utile dans votre quête de connaissances. Il y a bien évidemment des centaines d’autres ouvrages intéressants sur le sujet – si vous en avez à l’esprit, faites-nous-en part dans les commentaires !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire