histoire

4 idées fausses sur les Vikings

Si vous êtes là, vous savez sans doute que j’ai écrit un roman avec un Viking dedans. Et pour ce faire, j’ai passé un certain temps à me renseigner : les Vikings, je ne connaissais pas plus que ça même si j’en avais une certaine idée, comme vous aussi j’imagine. Et des fois… ben j’ai eu des surprises. Parce que, comme toujours, ON NOUS MENT ma pauvre Lucette. Ou en tout cas, on ne nous dit pas tout, parce que ce serait trop long ou trop galère à expliquer, ou qu’on a pas pensé à poser la question.

Bref, voilà donc quelques idées que je me faisais sur les Vikings, que vous vous faites peut-être aussi… et la réalité (enfin, ce que j’ai compris en tout cas. N’étant pas historienne ni archéologue, je ne vous garantis pas l’exactitude de ces informations. Bienvenue dans le monde réel. Rien n’est vrai, tout est plus compliqué que ça, et après on se demande pourquoi on est tous dépressifs).

Les Vikings étaient de grands guerriers

En fait… pas gagné. Déjà, ils n’avaient pas forcément les armes les plus mirifiques qui soient, même si grâce à leurs contacts avec la péninsule arabique ils pouvaient avoir accès à l’acier arabe, qui était le meilleur. Mais bon, il coûtait cher, donc on a retrouvé bien plus d’épées en alliage pas très résistant, qui devaient s’émousser et se tordre au bout de deux coups. Allez, peut-être trois. Bon, je dis pas, ça reste au moins un objet contondant, mais on a fait mieux comme arme de destruction massive, même à l’époque.

Ensuite… eh ben les Vikings ne gagnaient pas de batailles. Ils choisissaient soigneusement les endroits à piller, se renseignaient sur les jours de fête où les gens seraient les moins susceptibles de se méfier, et frappaient fort avant de repartir vite fait. Un peu comme le moustique des soirs d’été qu’on n’arrive jamais à trouver : redoutablement enquiquinant… mais on est loin de l’armée de terrifiants guerriers. Bon, terrifiants, ils l’étaient quand même, en tout cas pour les moines et les petites gens qui n’avaient pas d’énormes capacités de défense ; mais quand les puissants s’organisaient pour leur faire face, ça se passait tout de suite moins bien pour eux.

C’est juste qu’ils sont tombés à la bonne époque : au IXe – Xe siècle en Europe occidentale, soyons francs (ho ho), c’était un peu le bordel, tous les comtes, ducs, princes et rois se tiraient dans les pattes pour essayer de ramasser une plus grosse part de gâteau, pas de gouvernement centralisé… il nous en aura fallu du temps pour nous remettre de la chute de Rome, hein !

Donc, belle aubaine pour les Vikings – et s’il y avait bien un truc pour lequel ils étaient doués, c’était sentir une bonne affaire. Parce qu’ils étaient surtout des marchands, figurez-vous ! Ben oui. Pour d’excellents navigateurs, faire du commerce, c’est la voie royale. Si on en profite pour piller dans les coins, écoutez… faut saisir les occasions quoi.

En fait, leur principale qualité ce n’est pas qu’ils étaient bons en castagne, mais plutôt qu’ils étaient multi-tâches. À part des cas assez précis comme la garde Varègue à Constantinople et la garde rapprochée de certains rois norvégiens ou suédois, la majorité des Scandinaves qui se baladaient en Europe au Moyen-Âge faisaient un peu tout. Navigateurs, mercenaires à l’occasion, pillards en passant à côté d’un irrésistible monastère, mais surtout marchands. Les petites balances portatives et leurs vaisseaux seraient des objets au moins aussi symboliques que des épées, des haches ou des boucliers : on devrait les représenter plus souvent avec.

Ils avaient des casques à cornes (ou ailes, ou que sais-je encore)

Voilà une idée reçue qui commence à se dissiper un peu… mais c’est pas encore ça, alors on va en remettre une couche.

Donc, NON. Non, non. Merci Wagner (et une bonne partie de la pop culture). Ils avaient plutôt des casques arrondis avec des sortes de lunettes pour protéger les yeux, comme ça, mais on n’en a trouvé qu’un ou deux lors de fouilles, ce qui fait dire qu’ils avaient sans doute plutôt soit des casques en cuir (qui donc se sont mal conservés), soit rien du tout. Cheveux au vent, épée au poing, tout ça tout ça.

Les cornes ça vient d’où ? Du XIXe siècle pardi ! (Le XIXe siècle était un siècle d’enthousiasme archéologique et historique, mais disons qu’il a pu faire certains dégâts). Il y a eu confusion avec des trouvailles d’origine plus ancienne, notamment celte, avec des cornes ou des ailes, et surtout deux choses :

  • des casques effectivement ornés de cornes, mais qui seraient plutôt destinés à des rituels, et en général plus anciens que le IXe/XIe siècle qui est le cœur de l’époque viking ;
  • et des représentation d’un personnage qui a deux sortes de cornes sur la tête… mais on pense aujourd’hui qu’il s’agit plutôt d’Odin, et que les deux cornes sont en fait des représentations stylisées de ses corbeaux, Hugin et Munin. Je vous mets une photo d’un pendentif que j’ai, reproduction d’une trouvaille danoise, et effectivement… On dirait quand même plutôt des cornes que des corbeaux, je vais pas jeter la pierre aux braves archéologues du XIXe, ça coule pas de source.

M’enfin, quand même. Se battre avec un casque à cornes. Déjà ça doit tenir moyen, dès que tu fais un geste un peu trop brusque vlan le casque, et ensuite, ton adversaire va s’empresser de choper une corne pour te flanquer par terre. Pas l’idéal niveau pratique. Je sais bien que je viens de vous dire que c’était pas de grands guerriers, mais quand même.

Ils haïssaient les chrétiens

Merci Floki de la série Vikings pour cette idée reçue, même si elle ne vient pas de là ? Deux choses à l’origine de cette idée : Un, ils aimaient bien attaquer les monastères, et deux, c’était des païens qui ne se sont pas immédiatement converti, il a même fallu un certain temps avant que l’idée fasse son chemin. Du coup, évidemment ils devaient détester les chrétiens !

En vrai, la religion chrétienne s’est quand même répandue assez rapidement, notamment avec son habituel système de « hop cette date où vous avez une fête traditionnelle ? Ah ben maintenant c’est aussi une fête chrétienne ! Hop ce dieu avec des attributs particuliers ? Ah mais on a un saint pour ça, attendez que je regarde… »

Y a pas à dire, les chrétiens sont des gens efficaces.

Après, la version Viking du Christ était sans doute plus axée sur son côté triomphant du mal et victorieux plutôt que sur son côté « je me suis sacrifié pour vous », en tout cas au début. Le christianisme a également côtoyé les cultes plus anciens pendant un certain temps, si bien qu’il est possible que le Christ ait été plus ou moins ajouté au panthéon habituel au début, avant de prendre l’ascendant. Après, on en sait assez peu sur les comportements religieux chez les peuples scandinaves de l’époque, mais ce n’était sans doute pas quelque chose de très cadré. La relation avec les dieux varie beaucoup d’un siècle à l’autre et d’un lieu à l’autre ; il n’y avait sans doute pas vraiment de prêtres, mais c’était le maître de maison ou la maîtresse de maison qui s’occupait de faire les sacrifices, et du coup des relations avec l’au-delà.

Bref, la haine des chrétiens… On pourrait sans doute plutôt parler d’opportunisme, à la fois dans les attaques, puis dans l’adoption de la religion qui a suivi. Quand les Vikings se sont installés en Angleterre ou en France, on ne garde pas vraiment de trace qu’ils aient rechigné à se faire baptiser quand les évèques le réclamaient, donc…

Les Vikings étaient en fait des parangons de vertu qui partagent toutes nos valeurs modernes avant l’heure

J’ai vu circuler ça aussi, dans les coins… je ne sais pas si c’est une romanticisation liée à la pop culture, ou juste moi qui délire complètement. Mais pour y répondre…

Ben non.

Petit exemple parlant : la clé du commerce Viking, qui est extrêmement développé ? Les esclaves. Ils en vendaient, ils en avaient chez eux. Alors oui, c’était peut-être moins rigide qu’en d’autres lieux ou d’autres temps, il y avait tout un tas de procédures en place pour regagner leur liberté, soit en rendant un service particulier à leur détenteur, soit en accumulant de l’argent pour racheter leur liberté… mais n’empêche, ça ne devait pas être facile à encaisser, surtout que pas mal d’entre eux avaient atterri là suite à un raid. Bof bof hein. Les valeurs modernes, on repassera. Je ne vous parle même pas de l’égalité homme-femme ou de lutte des classes.

Par contre, effectivement, la notion de communauté (felag pour les intimes) est très forte dans des pays où résister à l’hiver et au climat est très difficile, donc les esclaves, les domestiques et la famille faisaient partie de la maisonnée d’une manière assez unie, et chacun doit vraiment faire sa part, voire un peu plus si possible – donc, pas de place pour un système où on garde les femmes à moitié oisive à la maison, et où les tâches sont très genrées. Petit exemple tout bête : tout le monde savait tisser, et c’était aussi souvent les hommes que les femmes qui s’y collaient en hiver. Oui, ça surprend, pas vrai ?

Maintenant je vous laisse méditer aux siècles d’endoctrination sociale qui rendent cette information surprenante.

Pour aller plus loin, parce que je suis bien gentille mais pas exactement historienne

Les Vikings – Jean Renaud (très bonne introduction, où vous retrouverez certains des points ci-dessus, mais en plus précis évidemment)

La vie quotidienne des Vikings – Régis Boyer (une mine d’or. Un peu daté, mais c’est Régis Boyer alors vous pouvez y aller)

Au nom du Viking – Régis Boyer (oui, encore lui)

L’Islande médiévale – Régis Boyer (vous voyez une tendance là ?)

Les Vikings – Pierre Bauduin (pour varier un peu les auteurs quand même)

La série Vikings (NON je PLAISANTE – je veux dire oui elle est sympa, mais niveau historique… c’est un peu dans l’esprit XIXe quoi, de l’enthousiasme mais des conclusions qui laissent dubitatif)

J’espère que ça vous a plu et que vous avez appris quelque chose, ou en tout cas passé un bon moment. S’il vous plaît, n’allez pas me dénoncer à de vrais historiens. Et si vous voulez discuter, c’est juste en-dessous !

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] On a déjà vu dans un article précédent que le formidable guerrier Viking, il fallait peut-être en revoir un peu l’image. Et si je vous […]

Laisser un commentaire